Print this entry | Print this page

<Absract>

En délaissant l'apprentissage des langues mortes, on a perdu les fondements de notre histoire. Il suffit en effet de se plonger dans l'antiquité romaine pour comprendre combien une république est fragile. César puis Auguste furent les fossoyeurs d'une organisation politique visant la démocratie. De même, en France, les républiques furent ébranlées, mal menées. Qu'en est il de notre actuel régime ? Joël Schmidt revisite ici les naissances et les morts de nos républiques ; il en montre la fragilité.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>De l'utilité de l'histoire romaine et du latin</Chapitre 1>

<Chapitre 2>La première république française</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Lente montée vers une deuxième République</Chapitre 3>

<Chapitre 4>La troisième république: elle met neuf années à naître</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Une quatrième république, soeur de la troisième république</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Une cinquième république faite à la mesure du général de Gaulle</Chapitre 6>

<Chapitre 7>Une sixième république ?</Chapitre 7>

<Chapitre 8>La tunique de Nessus</Chapitre 8>

</Sommaire>

<Auteur>

Joël Schmidt

Wikipedia fr: http://fr.wikipedia.org/wiki/Jo%C3%ABl_Schmidt

</Auteur>

Print this entry | Print this page