Print this entry | Print this page


<Abstract>

Le 4 avril 1978, Raymond Aron prononce au Collège de France le dernier cours d'une longue carrière de professeur et d'homme public. Il s'y interroge sur le devenir des démocraties libérales, qui entendent s'orienter vers la meilleure harmonisation possible entre les idéaux de liberté et d'égalité. Raymond Aron fait entendre ici l'inquiétude civique qui ne l'a jamais quitté.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Les libertés dans les démocraties libérales</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Conscience de la liberté et représentation de la bonne société</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Enjeux philosophiques et expérience de la liberté</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Le refus total de la société comme nouvelle façon de penser</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Liberté politique et liberté philosophique</Chapitre 5>

<Chapitre 6>L'exception heureuse des sociétés libres</Chapitre 6>

</Sommaire>

<Auteur>

Raymond Aron

D'abord ami et condisciple de Jean-Paul Sartre et Paul Nizan à l'École normale supérieure, il devient, lors de la montée des totalitarismes, un ardent promoteur du libéralisme, à contre-courant d'un milieu intellectuel pacifiste et de gauche alors dominant. Il dénonce ainsi, dans son ouvrage L'Opium des intellectuels, l'aveuglement et la bienveillance des intellectuels à l'égard des régimes communistes.

Pendant trente ans, il est éditorialiste au quotidien Le Figaro. Durant ses dernières années, il travaille à L'Express. Grâce à des compétences et des centres d'intérêt multiples — en économie, sociologie, philosophie, géopolitique — il se distingue et acquiert une grande réputation auprès des intellectuels. Ses convictions libérales et atlantistes lui attirent de nombreuses critiques, venant des partisans de la gauche, comme de ceux de la droite.

Il garde néanmoins tout au long de sa vie un ton modéré. Il est un commentateur reconnu de Karl Marx, Carl von Clausewitz, Kojève et Sartre.

Wikipedia fr: http://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Aron

</Auteur>

 

 

Print this entry | Print this page