Frédérique de Lambert, Les mondialisations, les dessous d’un monde pluriel, ellipses

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Une approche pluridisciplinaire: histoire, géographie, économie, géopolitique, développement durable, culture …

</Abstract>

<Sommaire>

</Sommaire>

<Auteur>

Frédérique de Lambert est agrégée d’histoire-géographie et professeur en classes préparatoires ECS à l’externat Sainte Marie à Lyon.

Christian Grataloup est géographe, professeur à l’université Paris VII, et spécialiste de géohistoire et de l’histoire de la mondialisation.

</Auteur>

Print this entry | Print this page

La revue internationale et stratégique, été 2011

Print this entry | Print this page


<Abstract>

Les nouvelles orientations de la pensée stratégique

Alors que l’occident semble avoir perdu le monopole de l’écriture de l’histoire mondiale et qu’un monde post américain se dessine peu à peu, comment se construit, aujourd’hui, la scène stratégique mondiale ?

L’espace stratégique mondial unifié et homogène, s’il n’a jamais existé comme tel, laisserait-il la place à un espace stratégique mondial fragmenté ? En Asie, en Amérique latine, en Afrique, des puissances dites émergentes concurrencent, sur le terrain économique, les puissances établies. Mais qu’en est-il dans le domaine stratégique, et plus précisément dans le domaine de la pensée stratégique ? L’hégémonie états-unienne à imposer les termes du débat stratégique se voit-elle remise en cause par de nouveaux acteurs qui auraient décidé de projeter leur propre vision du monde et de la scène stratégique mondiale ?

Pour tenter d’interroger les nouvelles orientations de la pensées stratégique contemporaine, le dossier revient sur les lieux d’élaboration de cette pensée stratégique dans le monde (université, think tanks, acteurs militaires, organisations internationales, etc.), sur les acteurs qui la produisent ainsi que sur les fondements et les influence intellectuelle de cette pensée.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Les hommes aiment armer Dieu</Chapitre 1>

<Chapitre 2>François Mitterand, architecte de la Grande Europe: le projet de Confédération européenne (1990-1991)</Chapitre 2>

<Chapitre 3>OTAN-UE: quel calcul géorgien ?</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Vers un livre blanc européen de la sécurité et de la défense: entre « objet non identifié » et fenêtre d’opportunité</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Les pays émergents dans l’actuel ordre mondial</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Editorial</Chapitre 6>

<Chapitre 7>Les grands débats stratégiques à l’épreuve des faits</Chapitre 7>

<Chapitre 8>Comment se construit l’agenda sécuritaire international ?</Chapitre 8>

<Chapitre 9>Sociologie de la production stratégique</Chapitre 9>

<Chapitre 10>La fausse neutralité des continents</Chapitre 10>

<Chapitre 11>De la nécessité des débats stratégiques</Chapitre 11>

<Chapitre 12>La stratégie américaine: du statut de superpuissance à celui de superpartenaire ?</Chapitre 12>

<Chapitre 13>L’influence grandissante des think tanks américains dans le processus d’élaboration des politiques de sécurité contemporaines</Chapitre 13>

<Chapitre 14>Les acteurs de la doctrine stratégique russe</Chapitre 14>

<Chapitre 15>La pensée stratégique chinoise, quelques pistes de réflexion</Chapitre 15>

<Chapitre 16>les déterminants de la pensée stratégique d’Israël</Chapitre 16>

<Chapitre 17>Entre dénégations et critiques, la pensée stratégique indienne: des déterminants, une réalité.</Chapitre 17>

<Chapitre 18>Brésil, 2003-2011: une politique étrangère orginale, conçue sans laboratoires d’idées</Chapitre 18>

<Chapitre 19>De la citadelle assiégée à une vision continentale: la pensée stratégique sud Africainew</Chapitre 19>

<Chapitre 20>Une europe stratégique post-américaine est-elle envisageable</Chapitre 20>

</Sommaire>

<Auteurs>

</Auteurs>

Print this entry | Print this page

Isaac Lewendel, Vichy, La pègre et les Nazis, Nouveau monde éditions

Print this entry | Print this page


<Abstract>
La persécution des juifs dans la zone libre culmine avec la déportation des juifs étrangers en août 1942.
Un changement important survient après l’invasion de la zone sud, le 11 novembre 1942. Le gouvernement de Vichy commence à « trainer la patte ». De leur côté, les allemands doivent faire face à leur méconnaissance du terrain et de la langue française, et sont accaparés par des problèmes d’ordre militaire, laissant peu d’effectifs disponibles pour la « chasse » aux juifs. Ils décident de faire appel à des membres de la pègre locale. ces individus louches travaillent alors sur tous les fronts de la répression: renseignements sur le maquis, arrestations de réfractaires au STO, fourniture de marchandises diverses, lutte contre le marché noir, arrestations de Juifs, tout ce qui importe aux polices allemandes.
Les détails de la politique antisémite des nazis et de Vichy ainsi que les mécanismes de la collaboration avec les éléments du crime organisé n’ont jamais été aussi précisément décrits. Cet ouvrage deviendra sans aucun doute une référence majeure pour les historiens comme pour le grand public.
</Abstract>
<Sommaire>

<Chapitre 1>Les oubliés de l’Histoire</Chapitre 1>
<Chapitre 2>Le commissariat général aux questions juives</Chapitre 2>
<Chapitre 3>Henri de Camaret, le délégué du CGQJ pour le vaucluse, et son réseau</Chapitre 3>
<Chapitre 4>Jean Lebon, le procès</Chapitre 4>
<Chapitre 5>Un réseau de profiteurs de biens juifs patronné par l’Etat</Chapitre 5>
<Chapitre 6>Régis d’Oléon, le chef de la légion française des combattants du Vaucluse</Chapitre 6>
<Chapitre 7>La racaille à l’état pur</Chapitre 7>
<Chapitre 8>Les favoris de l’Allemand, Wilhelm Müller, chef du SiPo-SD d’Avignon</Chapitre 8>
<Chapitre 9>La bandde à Palmieri au service du SiPo-SD, Crapules idéologiques ou idéologues crapules? </Chapitre 9>

</Sommaire>
<Auteur>

Isaac Lewendel. Né à Avignon en 1936, Isaac Lewendel fut cadre dans les télécommunications, puis historien. Il a publié Un hiver en Provence avec une préface de Robert O. Paxton (éditions de l’Aube, &996), ouvrage pour lequel il a reçu le Prix franco-européen. Né à Marseille en 1946, Bernard Weisz fut enseignant puis journaliste à Paris. Il a participé à plusieurs documentaires et publié trois ouvrages.

Web: http://www.levendel.com/html/isaac_lewendel.html
</Auteur>

Print this entry | Print this page

Courrèges, Givre, Le Nen, Guerre en montagne, Economica

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Dobropolié, Macédoine, 1918 … Shah-i-Khot, Afghanistan, 2002. Quoi de commun entre ces deux batailles, la première opposant deux armées classiques sur le front d’Orient et l’opération Anaconda, un siècle plus tard, contre les terroristes d’Al-Qaeda ?

La montagne, milieu d’une rare complexité, impitoyable pour les néophytes et qui semble faire mentir les principes classiques de la guerre : il faut y penser autrement !

</Abstract>

<Sommaire>

<Introduction/>

<Partie 1>Les six principes de la guerre en montagne</Partie 1>

<Partie 2>Six batailles emblématiques de la guerre en montagne</Partie 2>

<Conclusion/>

<Auteur>

Les lieutenants-colonels Hervé de Courrèges, Pierre-Joseph Givre et Nicolas Le Nen sont saint-cyriens et brevetés du Collège Interarmées de Défense. Tous trois diplômés de l’Ecole Militaire de Haute Montagne de Chamonix, ils ont successivement occupé des fonctions opérationnelles dans les troupes de montagnes puis de prospective au sein de l’Etat Major de l’Armée de Terre.

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Cyrille Becker, Relire principes de la guerre de montagnes, Economica

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Les engagements des armées modernes sont le fruit de raisonnements complexes et de décisions réfléchies par les grands états-majors. « Pour bien faire la guerre, il faut des principes », le lieutenant général Pierre-Joseph de Bourcet les a décrits dès la fin du XVIIIe siècle. Relire les principes de la guerre de montagnes enseigne combien il est essentiel d’avoir dans les armées, des officiers d’état-major instruits. Dans le mouvement intellectuel de la fin XVIIIe siècle, Bourcet a énoncé des principes et des procédures qui, illustrés par des exemples historiques, posent en substance les fondements des états-majors actuels et proposent des méthodes de raisonnement qui régissent encore à ce jour la formation des officiers d’état-major modernes.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Perspective historique: le lieutenant général de Bourcet, un témoin privilégié de son temps</Chapitre 1>

<Chapitre 2>L’évolution d système d’Etat-major au XVIIIe siècle</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Les principes de la guerre de montagnes de Bourcet: esprit et influence</Chapitre 3>

<Conclusion/>

</Sommaire>

<Auteur>

Cyrille Becker:

Le chef de bataillon Cyrille Becker est issu de l’Ecole militaire interarmes. Officier des troupes alpines et breveté du Collège Interarmées de Défense, il sert actuellement comme chef du bureau opérations au 7e bataillon de chasseurs alpins de Bourg Saint Maurice. Il a été engagé récemment en Afghanistan, dans des opérations en montagne, comme conseiller d’un commandant de bataillon de l’armée nationale afghane. Cyrille Becker a coécrit avec Eric Labayle Odessa, Magdebourg, Verdun, … De l’avant-guerre à la captivité, souvenir de Jacques Bith, officier au 211e RI (1902-1918), aux éditions Anovi, 2007.

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Denis Lambert, Géopolitique de la Chine, ellipses

Print this entry | Print this page

<Abstract>

La Chine est passée en quelques années de la 7e à la 2e place en pouvoir d’achat, possède les plus importantes réserves financières du monde et se montre indispensable aux Etats-Unis pour acheter les bons du Trésor qui compensent son déséquilibre commercial. Elle est devenue l’usine mais aussi le créancier du monde. Son pouvoir militaire s’est accru à la même vitesse, et sa capacité à devenir le peer competitor effraie l’Amérique.

</Abstract>

<Sommaire>

<introduction/>

<Chapitre 1>Les fondamentaux physiques</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Les fondamentaux humains</Chapitre 2>

<Chapitre 3>l’âge esclavagiste</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Les « âges féodaux »</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Les grandes dynasties intermédiaires</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Les grandes dynasties modernes et la fin de l’empire</Chapitre 6>

<Chapitre 7>La Chine humiliée</Chapitre 7>

<Chapitre 8>La Chine régénére mais sacrifiée à la folie</Chapitre 8>

<Chapitre 9>La Chine en marche</Chapitre 9>

<Chapitre 10>La Chine face à ses problèmes intérieurs</Chapitre 10>

<Chapitre 11>La Chine dans son contexte géopolitique</Chapitre 11>

</Sommaire>

<Auteur>

Denis Lambert

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Jean-Michel Dasque, Géopolitique du crime international, ellipses

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Ce livre ne traite pas d’une criminalité dont l’origine se perd dans la nuit des temps mais de formes radicalement nouvelles: ces grandes organisations criminelles, qui ont vu le jour en Italie du Sud, en Chine, au Japon au XIXe siècle et un peu plus tard aux Etats-Unis, à des époques marquées par le début du processus d’industrialisation et d’urbanisation. Leur création a coïncidé avec le remplacement des vieilles structures féodales par l’Etat moderne et centralisé. Plus récemmement, des proto-mafias se sont formées, en Europe de l’Est et dans les Balkans.

Ces organisations criminelles constituent un défi majeur pour le monde. Prospérant sur l’approfondissement de la globalisation et de ses flus financiers, comme sur l’affaiblissement des Etats, le crime international est devenu un acteur géopolitique incontournable, capable même d’imposer de nouveaux Etats à la communauté internationale.

</Abstract>

<Sommaire>

<Partie 1>La criminalité organisée transnationale, questions de méthode et aspect généraux du problème</Partie 1>

<Partie 2>Description analytique des principales OCT</Partie 2>

<Partie 3>La lutte contre la criminalité organisée transnationale</Partie 3>

</Sommaire>

<Auteur>

Jean-Michel Dasque:

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Bernard Lewis, Islam, Gallimard

Print this entry | Print this page

<Abstract>
L’ensemble réuni sous le titre Islam permet une double approche des sociétés musulmanes du Moyen-Orient: Bernard Lewis, qui, à l’échelle mondiale, s’impose comme la figure dominante dans le décryptage des sociétés et des cultures de l’islam, en est à la fois le plus grand historien du passé et le meilleur observateur du présent. En effet, la période qu’il couvre s’étend de la révélation du Prophète aux tout derniers développements des conflits contemporains. Ses champs d’étude sont aussi vastes que l’Islam lui-même.
</Abstract>

<Sommaire>

<Partie 1>Sociétés musulmanes</Partie 1>

<Chapitre 1>Les arabes dans l’histoire</Chapitre 1>
<Chapitre 2>Race et esclavage au proche-orient</Chapitre 2>
<Chapitre 3>Juifs en terre d’Islam</Chapitre 3>

<Partie 2>Les langages de l’Islam et la modernité</Partie 2>

<Chapitre 1>Le langage politique de l’Islam</Chapitre 1>
<Chapitre 2>Le retour de l’Islam</Chapitre 2>
<Chapitre 3>Que s’est-il passé ? L’islam, l’occident et la modernité</Chapitre 3>

</Sommaire>

<Auteur>

Bernard Lewis:

Wikipedia FR: http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Lewis

Wikipedia EN: http://en.wikipedia.org/wiki/Bernard_Lewis

wwi: /internet/Biographies/Bernard_lewis2-2009-12-05-09-37-15/

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Pierre Biarnès, Pour l’empire du monde, ellipses

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Des pays Baltes au Kouriles, en un immense « arc de crise » qui passe par l’Europe centrale et balkanique, le Proche et le Moyen-Orient, le Caucase et l’Asie centrale, l’Himalaya et les mers de la Chine méridionnale et orientale, se fait l’histoire du XXIe siècle. C’est là que, pour pérenniser leur hégémonie sur toute la planète, les Etats-Unis d’Amérique s’efforcent de refouler les Russes tout à l’intérieur des terres slaves et d’endiguer le retour de la Chine sur la scène mondiale, maintenant ainsi leur contrôle sur l’Europe et le Japon. Mais n’est ce pas toujours là, à la périphérie de l’Europe et de l’Asie, qu’au long des siècles se sont affrontées les puissances impériales: les puissances continentales et les puissances maritimes ?

</Abstract>

<Sommaire>

<Introduction/>

<Partie 1>Pays Baltes</Partie 1>

<Partie 2>Ukraine</Partie 2>

<Partie 3>Moldavie</Partie 3>

<Partie 4>Ex-Yougoslavie</Partie 4>

<Partie 5>Turquie</Partie 5>

<Partie 6>Proche Orient</Partie 6>

<Partie 7>Iran</Partie 7>

<Partie 8>Caucase</Partie 8>

<Partie 9>Caspienne</Partie 9>

<Partie 10>Asie Centrale</Partie 10>

<Partie 11>Afghanistan</Partie 11>

<Partie 12>Cachemire</Partie 12>

<Partie 13>Asie du Sud-Est</Partie 13>

<Partie 14>Taïwan</Partie 14>

<Partie 15>Corée</Partie 15>

<Partie 16>Kouriles du Sud</Partie 16>

</Sommaire>

<Auteur>

Pierre Biarnès est un homme politique français du Mouvement républicain et citoyen, apparenté au groupe Communiste Républicain et Citoyen au Sénat, membre du groupe de l’Association démocratique des Français de l’étranger à l’Assemblée des Français de l’étranger, né le 17 janvier 1932.

Journaliste de formation, il fut longtemps le correspondant du journal « Le Monde » à Dakar. Délégué des Français du Sénégal au Conseil supérieur des Français de l’Etranger, il a été élu sénateur des Français établis hors de France le 24 septembre 1989 sous l’étiquette PS et réélu le 27 septembre 1998. En 2002, il prend position en faveur de Jean-Pierre Chevènement à l’élection présidentielle et quitte le Parti socialiste pour le Pôle républicain puis le Mouvement républicain et citoyen.

Il est un membre de la franc-maçonnerie.

WIKIPEDIA FR: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Biarn%C3%A8s

wwi: /internet/Biographies/Pierre_Biarnes-2009-12-05-09-41-00/

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Jérôme Pierrat, Mafias gangs et cartels, Denoël Impacts

Print this entry | Print this page

<Abstract>

L’explosion du bloc soviétique et la mondialisation de l’économie ont changé les dimensions du crime organisé sur notre territoire. Aux côtés du « milieu » traditionnel et des caïds des cités, il faut maintenant compter avec d’autres acteurs de la scène criminelle, tels ces truands géorgiens pilotés par les plus grands parrains de la mafia russe, ou ces gangs sri-lankais qui s’entretuent en banlieue parisienne.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Ces milliards qui viennent de Russie</Chapitre 1>
<Chapitre 2> Le puzzle caucasien</Chapitre 2>
<Chapitre 3> La méthode balte</Chapitre 3>
<Chapitre 4> Le laboratoire roumain</Chapitre 4>
<Chapitre 5> Filières bulgares et grupovkas</Chapitre 5>
<Chapitre 6> Serbie: des mafieux en battle-dress</Chapitre 6>
<Chapitre 7> Les arsenaux bosniaques et croates</Chapitre 7>
<Chapitre 8> La toile albanaise</Chapitre 8>
<Chapitre 9> Une maffya sur le Bosphore</Chapitre 9>
<Chapitre 10> A l’ombre des cartels colombiens</Chapitre 10>
<Chapitre 11> Filières nigériannes</Chapitre 11>
<Chapitre 12> Chine: l’empire du Milieu à Paris</Chapitre 12>
<Chapitre 13> La main de fer des tigres tamouls</Chapitre 13>
<Chapitre 14> Et les Italiens ?</Chapitre 14>

</Sommaire>

<Auteur>
Journaliste indépendant depuis 1997 et rédacteur en chef de ‘Tatouage Magazine’, Jérôme Pierrat est spécialiste en criminologie. Il est l’auteur de ‘Une histoire du Milieu – grand banditisme et haute pègre en France de 1850 à nos jours’ sorti en 2003 et de ‘Les hommes illustrés, le tatouage des origines à nos jours’ en 2001, avec Eric Guillon. Il collabore avec Michel Ardouin, grande figure du banditisme, dans ‘Une vie de voyou’.

Wikipedia FR: http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9r%C3%B4me_Pierrat

wwi: /internet/Biographies/Jerome_pierrat-2009-12-05-09-44-53/

</Auteur>

Print this entry | Print this page