Xavier Raufer, Le grand réveil des Mafias, JC Lattès

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Le crime organisé est désormais la menace planétaire numéro 1. Or ceux qui devraient nous en avertir -les médias – et nous en protéger – les gouvernements – s’en détournent trop souvent.

Après les attentats de septembre 2001, une guerre à la terreur a été déclenchée. Focalisant l’opinion mondiale sur la seule menace terroriste, elle a engendré, par effet pervers, un vainqueur inattendu : les mafias. Profitant de cette négligence, et loin du folklore « familial » qu’elles entretiennent elles-mêmes, les grandes sociétés criminelles mondialisées sont aujourd’hui capables de transporter, à travers les continents, des êtres humains par millions, des stupéfiants par centaines de tonnes et des armes de guerre par cargos entiers, sans être réellement inquiétées.

</Abstract>

<Sommaire>

<Partie 1>Identifier l’ennemi</Partie 1>

<Partie 2>Les dangers mafieux occultés</Partie 2>

</Sommaire>

<Auteur>

Xavier Raufer est directeur des études du Département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines et chargé de cours à l’Institut de criminologie de Paris (Université Paris II Panthéon Assas).

WEB, http://www.xavier-raufer.com/

Wikipedia FR: http://fr.wikipedia.org/wiki/Xavier_Raufer

wwi: /internet/Biographies/Xavier_raufer2-2009-12-05-10-20-20/

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Kaplan, Dubro, Yakuza, Picquier poche

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Les Yakuzas ont une légende: ils s’amputent l’extrémité des doigts en signe d’allégeance à leur parrain, arborent des tatouages d’une complexité inouïe pour prouver leur virilité et leur esprit de corps.

La réalité est toute autre. Reconvertis dans les affaires, ayant pignon sur rue, les yakuzas forment aujourd’hui l’une des plus importantes organisations criminelles du monde: politique, finances, drogue, jeux, extorsion de fonds et crimes économiques.

Un livre tabou jusqu’à il y a peu au Japon, tant il montre l’imbrication du milieu avec le monde politique et économique – et qui pourrait bien, vu l’ampleur de ses révélations, s’intituler « l’histoire secrète du Japon ».

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Les débuts</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Les années Kodama</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Les Yakuzas modernes</Chapitre 3>

<Epilogue>Les nouveaux Yakuzas</Epilogue>

</Sommaire>

<Auteur>

WIKIPEDIA FR, http://fr.wikipedia.org/wiki/Yakuza

wwi: /internet/Biographies/Yakuza-2009-12-05-10-26-19/

<Auteur>

Print this entry | Print this page

Jean de Tonquedec, Marchand d’armes, Flammarion

Print this entry | Print this page

<Abstract>

La seule évocation du commerce des armes suscite fantasmes et débats passionnels. Mais soyons clairs: la France est la troisième puissance exportatrice d’armes au monde, juste après les Etats-Unis et la Russie. Brisant les tabous et les non-dits, Jean de Tonquedec, marchands d’armes françaises depuis les années soixante-dix, nous plonge dans un monde particulier, au croisement de la politique internationale et des enjeux financiers et militaires. Pratiques, qualités requises, jeu impitoyable de la concurrence, l’auteur passe au crible les différents aspects de cette profession ou la légalité danse sur une corde raide. Violence, corruption, espionnage et contre-espionnage : la réalité rassemble tous les ingrédients des fictions les plus palpitantes.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Marchands de mort</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Etat des lieux</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Les fondements de la vente</Chapitre 3>

<Chapitre 4>La chasse aux opportunités</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Les contraintes élémentaires</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Les régulations</Chapitre 6>

<Chapitre 7>L’art de la négociation</Chapitre 7>

<Chapitre 8>Le contenu des contrats</Chapitre 8>

<Chapitre 9>Retour sur l’erreur</Chapitre 9>

<Chapitre 10>Le jeu des commissions</Chapitre 10>

<Chapitre 11>Quelques leçons</Chapitre 11>

<Chapitre 12>Affaires de famille</Chapitre 12>

<Chapitre 13>Bref regard sur les trafics d’armes</Chapitre 13>

<Conclusion> Français, encore une effort pour être compétitif</Conclusion>

</Sommaire>

<Auteur>

Ingénieur électricien de formation, Jean de Tonquedec a suivi un parcours professionnel atypique avant de rentrer dans le monde de l’armement.

</Auteur>

<Auteur>

Jérôme Marchand est spécialiste de la gestion de l’information sensible. Il mène des recherches comparatives sur le renseignement d’Etat et l’intelligence économique.

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Eric Denécé, Forces spéciales, l’avenir de la guerre ?, Editions du rocher

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Conflits ethniques et religieux, guerres civiles et terrorisme menacent d’embraser des zones entières de la planète. Les occasions d’intervention des forces armées se trouvent ainsi multipliées et il est devenu indispensable pour tout Etat qui entend défendre ses intérêts, ses ressortissants et ses engagements, de disposer d’un outil militaire capable de s’adapter aux menaces et d’y parer efficacement. A cet égard, les forces spéciales, unités d’élite chargées des missions impossibles, composées de combattants exceptionnels, vouées aux opérations périlleuses, éclairs et secrètes, sont aujourd’hui à la pointe de la lutte contre le terrorisme islamique.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Les antécédents historiques des opérations spéciales</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Les forces spéciales soviétiques (1917-1991)</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Evolution des missions des forces spéciales britanniques (1936-2001)</Chapitre 3>

<Chapitre 4>La doctrine d’emploi des forces spéciales britanniques</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Actions clandestines et opérations spéciales aux Etats-Unis (1941-2001)</Chapitre 5>

<Chapitre 6>La conception américaine des opérations spéciales</Chapitre 6>

<Chapitre 7>L’emploi des forces spéciales au cours de l’opération Enduring Freedom</Chapitre 7>

<Chapitre 8>La France et les opérations spéciales (1940-1992)</Chapitre 8>

<Chapitre 9>Le dispositif français d’action spéciale</Chapitre 9>

<Chapitre 10>Les autres expériences d’opérations spéciales dans le monde</Chapitre 10>

<Chapitre 11>Concept d’emploi et caractéristiques des forces spéciales</Chapitre 11>

<Chapitre 12>Les frontières des opérations spéciales</Chapitre 12>

</Sommaire>

<Auteur>

WEB, http://www.cf2r.org/fr/cf2r/biographie-eric-denece.php

wwi: /internet/Biographies/Eric_denece-2009-12-05-10-34-57/www.cf2r.org/fr/cf2r/biographie-eric-denece.html

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Samuel P. Huntington, Le choc des civilisations, Odile Jacob

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Menacé par la puissance grandissante de l’islam et de la Chine, l’Occident parviendra-t-il à conjurer son déclin ? Saurons-nous apprendre rapidement à coexister ou bien nos différences culturelles nous pousseront-elles vers un nouveau type de conflit, plus violent que ceux que nous avons connus depuis un siècle ?

Pour Samuel Huntignton, les peuples se regroupent désormais en fonction de leurs affinité culturelles. Au conflit entre les blocs idéologiques de naguère succède le choc des civilisations.

</Abstract>

<Sommaire>

<Partie 1>Un monde divisé en civilisations</Partie 1>

<Partie 2>L’équilibre instable des civilisations</Partie 2>

<Partie 3>Le nouvel ordre des civilisations</Partie 3>

<Partie 4>Les conflits entre civilisations</Partie 4>

</Sommaire>

<Auteur>

WIKIPEDIA FR, http://fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_Huntington
WIKIPEDIA EN, http://en.wikipedia.org/wiki/Samuel_P._Huntington

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Jean-Jacques Cécile, Espionnage Business, ellipses

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Hier chasse gardée des Etats, le renseignement est aujourd’hui une marchandise comme une autre. Tendance lourde des sociétés démocratiques et libérales et venue du monde anglosaxon, la privatisation de l’espionnage a pour effet de radicaliser les pratiques politiques, économiques et médiatiques.

Preuves et exemples à l’appui, Jean-Jacques Cécile démonte ici les rouages de la collusion croissante entre gouvernements, services secrets et sociétés commerciales au mépris de toute déontologie, jusqu’à inquiéter le lecteur quant à l’évolution des démocraties.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Privatisation de l’espionnage, mode d’emploi</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Espionnage business aux Etats-Unis</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Sous-traitance de l’espionnage: un phénomène globalisé</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Les espions flirtent avec les ingénieurs</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Espions et commercialisation de l’espace</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Les espions, les médias et le cinéma</Chapitre 6>

<Chapitre 7>Les contre-allées du pouvoir: ONG, think tanks et universités</Chapitre 7>

<Chapitre 8>Marchés émergents pour sociétés d’espionnage</Chapitre 8>

</Sommaire>

<Auteur>

Aujourd’hui journaliste indépendant, Jean-Jacques Cécile est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’espionnage militaire et économique.

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Christian Harbulot, la main invisible des puissances, ellipses

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Qui croit encore que la mondialisation, processus d’intégration politique et économique des sociétés, emmène le monde vers un village unifié, pacifié, plus équitable et dans lequel la personne humaine sera davantage respectée ?

Confronté hier au totalitarismes, le monde affronte aujourd’hui l’unilatéralisme américain, et la perspective d’une hyper puissance chinoise avant la fin du siècle.

Face à ces défis, les élites françaises restent trop souvent imprégnés des idéologies du passé. Quand elles sont libérales, elles croient à la main invisible du marché et à la concurrence pure et parfaite. Quand elles sont post-marxistes, elles entretiennent le rêve contradictoire d’un Etat-providence rempart dans un monde ouvert.

</Abstract>

<Sommaire>

<Introduction/>

<Chapitre 1>Qu’est ce que la guerre économique</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Les échiquiers invisibles de la guerre économique</Chapitre 2>

<Chapitre 3>L’intelligence économique pour accroitre la puissance</Chapitre 3>

<Chapitre 4>L’érosion du patriotisme économique</Chapitre 4>

<Chapitre 5>De la guerre économique à la guerre cognitive</Chapitre 5>

<Chapitre 6>L’apport de la culture subversive</Chapitre 6>

<Chapitre 7>La bataille capitale pour le contrôle de l’information</Chapitre 7>

<Conclusion>Un monde encore dominé par la recherche de puissance</Conclusion>

</Sommaire>

<Auteur>

WIKIPEDIA FR, http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Harbulot

WEB, http://www.ege.fr/content/view/103/72/

wwi: /internet/Biographies/Christian_harbulot-2009-12-05-09-54-05/fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Harbulot.html

wwi: /internet/Biographies/Christian_harbulot_ege-2009-12-05-10-39-06/www.ege.fr/Espace-etudiants/Christian-HARBULOT.html
</Auteur>

Print this entry | Print this page

Renaud Bellais, Economie et Défense, Descartes & Cie

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Ce siècle s’ouvre par une augmentation du budget américain de la défense, sans nul doute suivie par les principaux pays industriels, et une transformation de la manière dont les armées appréhendent leurs missions, avec des répercussions technologiques et industrielles considérables sur les systèmes de défense. Les relations entre les États et le monde de l’entreprise connaissent des évolutions majeures. Plus encore la perception du rôle des pouvoirs publics a été profondément bouleversée au cœur même des missions régaliennes.

</Abstract>

<Sommaire>

<Introduction/>

<Chapitre 1>Concentration et contournement dans l’après-guerre froide</Chapitre 1>

<Chapitre 2>La défense entre missions et satisfaction: Nouvelle « géographie » des frontières du marché</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Défense et contractualisation: quels partenariats ?</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Evolution de l’effort public et privé de recherche – développement et capacités d’innovation des firmes</Chapitre 4>

<Chapitre 5>La réorganisation des expertises au sein de la Défense</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Course technologique et compétitivité</Chapitre 6>

<Chapitre 7>Importation d’armement et perceptions publiques, le cas français</Chapitre 7>

</Sommaire>

<Auteur>

WEB, http://ecades.free.fr/membres/bellais.html

wwi: /internet/Biographies/Renaud_bellais-2009-12-05-10-43-45/

</Auteur>

</Sommaire>

Print this entry | Print this page

Domergue-Cloarec, Coppolani, Des conflits en mutation ?, Editions complexe

Print this entry | Print this page

<Abstract>

L’Etat n’a plus le monopole de la violence qui se radicalise et débouche sur la prolifération des crimes de masse. Les affrontements sont pensés en termes de survie comme à l’époque de Machiavel.

(…) Pour les historiens, il n’y a pas de nouveaux conflits, mais simplement le retour de formes de guerre que l’on croyait remisées au magasin de l’Histoire. Ainsi, il semble bien que nous soyons dans une période de transition. Au-delà de la mutation, il faut voir, dans l’évolution actuelle, une révolution dans la manière de penser la guerre, la paix et la sécurité.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Corée: la guerre d’après-guerre</Chapitre 1>

<Chapitre 2>A l’Est rien de nouveau</Chapitre 2>

<Chapitre 3>L’expérience britannique: Suez 1956 et les Malouines 1982</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Regards d’après-guerre froide sur les fusées de Cuba</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Entre deux départs et entre deux typologies: la guerre américaine au Vietnam</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Superpuissance et gestion des conflits regionnaux: le cas des Etats-Unis face aux guerres des Six-jours et du Yom Kippour</Chapitre 6>

<Chapitre 7>Première guerre entre Etats socialistes: l’affrontement sino-vietnamien (février-mars 1979)</Chapitre 7>

<Chapitre 8>La guerre des Mongs, montagnards du Laos (1945-1972)</Chapitre 8>

<Chapitre 9>Nature et intensité des conflits dans l’aire géostratégique de l’Australasie</Chapitre 9>

<Chapitre 10>Biafra: prélude aux conflits actuels ?</Chapitre 10>

<Chapitre 11>Angola: trente ans de guerre civile</Chaptire 11>

<Chapitre 12>Burundi: guerres et politique</Chapitre 12>

<Chapitre 13>Caractéristiques de la guerre en République démocratique du Congo Zaïre (1996-1997)</Chapitre 13>

<Chapitre 14>Pour une typologie des conflits africains</Chapitre 14>

<Chapitre 15>Mercenariat et volontariat de 1960 au début des années 1990</Chapitre 15>

<Chapitre 16>Typlogie des conflits des pays des Grands Lacs</Chapitre 16>

<Chapitre 17>La régionnalisation des conflits internes: cas de l’Afrique de l’Ouest (Liberia, Sierra Leone, Guinée)</Chapitre 17>

<Chapitre 18>L’ONU et la gestion des conflits d’Afrique centrale</Chapitre 18>

<Chapitre 19>Haïti: guerre civile et implications itnernationales (de 1986 à nos jours)</Chapitre 19>

<Chapitre 20>L’Amérique latine après la guerre froide, Paix, perpétuation et privatisation des violences</Chapitre 20>

<Chapitre 21>Pékin-Taïwan, entre guerre et non-bataille</Chapitre 21>

<Chapitre 22>Commandement et conduite des opérations au sein de l’OTAN, passé et présent</Chapitre 22>

<Chapitre 23>Le concept « zéro mort » ou les hésitations face à l’engagement terrestre des forces</Chapitre 23>

<Chapitre 24>Le rôle des organisation internationales de sécurité pendant et après la guerre froide: sécurité collective ou sécurité régionale</Chapitre 24>

<Chapitre 25>Les armes nucléaires dans les conflits du XXe siècle</Chapitre 25>

<Chapitre 26>Bombarder pour convaincre ? Puissance aérienne, rationalité limitée et diplomatie coercitive au Kosovo (mars-juin 1999)</Chapitre 26>

<Chapitre 27>Le conflit libanais (1975-1991) et ses prolongements</Chapitre 27>

<Chapitre 28>Les italiens dans les Balkans: le cas des opérations IFOR et ALBA</Chapitre 28>

<Chapitre 29>Les Etats-Unis et l’Irak après la guerre du Gofe (1991-2001)</Chapitre 29>

<Chapitre 30>Proche-Orient: une guerre existentielle</Chapitre 30>

<Chapitre 31> »Faire la paix » après un crime de masse: un défi pour l’analyse et l’intervention</Chapitre 31>

<Chapitre 32>L’Europe et le conflit du Kosovo</Chapitre 32>

<Chapitre 33>Des nouveaux mots de la guerre au refus des maux de la guerre: l’Occident sort-il de l’âge guerrier ?</Chapitre 33>

<Chapitre 34>De la mer Noire à la mer Caspienne</Chapitre 34>

<Chapitre 35>En guise de synthèse</Chapitre 35>

</Sommaire>

<Auteur>

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Bernard Schnetzler, Les guerres contre les puissances émergentes, Economica

Print this entry | Print this page

<Abstract>

La stratégie périphérique, sur des théâtres plus ou moins lointains, est revenue à l’honneur au début du XXe siècle, en tant qu’alternative à la guerre d’attrition. Elle renvoie prioritairement à une action dirigée contre des objectifs politiques ou économiques. Militairement, à cause de sa faible densité des effectifs, elle est synonyme de guerre de mouvement. Cela conduit à une étude centrée sur le concept de mobilité et la guerre électronique ainsi que sur les opérations aéroportées et amphibies.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Le choc et la mobilité</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Opérations aéroportées</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Opérations amphibies</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Opérations lointaines</Chapitre 4>

<Chapitre 5>La guerre des civils</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Les renseignements et la guerre de mouvement</Chapitre 6>

<Chapitre 7>La guerre électronique</Chapitre 7>

</Sommaire>

<Auteur>

Fort d’une triple formatione t pratique de physicien, d’informaticien et d’historien, Bernard Schnetzler a cosnacré plus de vingt ans dans l’ombre, d’une part, à des questions scientifiques et, d’autre part, à l’étude des questions stratégiques.

</Auteur>

</Auteur>

Print this entry | Print this page