Jean-Michel Dasque, Géopolitique du crime international, ellipses

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Ce livre ne traite pas d’une criminalité dont l’origine se perd dans la nuit des temps mais de formes radicalement nouvelles: ces grandes organisations criminelles, qui ont vu le jour en Italie du Sud, en Chine, au Japon au XIXe siècle et un peu plus tard aux Etats-Unis, à des époques marquées par le début du processus d’industrialisation et d’urbanisation. Leur création a coïncidé avec le remplacement des vieilles structures féodales par l’Etat moderne et centralisé. Plus récemmement, des proto-mafias se sont formées, en Europe de l’Est et dans les Balkans.

Ces organisations criminelles constituent un défi majeur pour le monde. Prospérant sur l’approfondissement de la globalisation et de ses flus financiers, comme sur l’affaiblissement des Etats, le crime international est devenu un acteur géopolitique incontournable, capable même d’imposer de nouveaux Etats à la communauté internationale.

</Abstract>

<Sommaire>

<Partie 1>La criminalité organisée transnationale, questions de méthode et aspect généraux du problème</Partie 1>

<Partie 2>Description analytique des principales OCT</Partie 2>

<Partie 3>La lutte contre la criminalité organisée transnationale</Partie 3>

</Sommaire>

<Auteur>

Jean-Michel Dasque:

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Laisser un commentaire