Fremantle, Trungpale livre des morts tibétain,

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Le Livre des Morts Tibétain peut donner lieu à une incompréhension fondamentale. L’aborder avec des comparaisons faites en termes de mythologie et de coutumes mortuaires serait manquer l’essentiel: le continuel retrour de la vie, du principe fondamental de naissance et de mort.

On pourrait intituler ce livre « Le Livre tibétain de la naissance ».

</Abstract>

<Sommaire>

<Introduction/>

<Chapitre 1>La Grande Libération par l’audition pendant le bardo</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Bardo précédant la mort et bardo paisible de la dharmata</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Bardo ddes divinités terribles de la dharmata</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Bardo du devenir</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Prières-guide</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Prière-guide appelant les Bouddhas et les Bodhisattvas au secours</Chapitre 6>

<Chapitre 7>Les principaux vers des six bardos</Chapitre 7>

<Chapitre 8> Prière-guide pour la délivrance du passage dangereux du bardo</Chapitre 8>

<Chapitre 9>Prière du bardo qui protège de la peur</Chapitre 9>

<Chapitre 10>Prononciations des mots sanscrits</Chapitre 10>

<Glossaire/>

</Sommaire>

<Auteur>

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Sslq Dalaï-Lama, Le pouvoir de l’esprit, entretiens avec des scientifiques, Fayard

Print this entry | Print this page

<Abstract>

De quoi est fait l’esprit humain ? La pensée se réduit-elle aux phénomènes cérébraux ? L’esprit et le cerveau sont-ils une seule et même chose ? La science peut elle prétendre avoir inventorié totes les formes de conscience ? Comment savons nous ce que nous savons ?

Un philosophe, un neurologue, trois psychiatres, un spécialiste des neurosciences ont confronté leurs points de vue à celui du Dalaï-Lama, au cours d’une série d’entretiens tenus à New Port Beach en Californie, dans le cadre d’un cycle de rencontres privées destinées à stimuler les recherches scientifiques.

</Abstract>

<Sommaire>

<Introduction>Les sciences du cerveau comme chemin vers la paix</Introduction>

<Chapitre 1>Vers une science naturelle de l’esprit humain</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Réponse bouddhiste</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Les niveaux de conscience : du plus grossier au plus subtil</Chapitre 3>

<Chapitre 4>La carte des fonctions cérébrales: la preuve par les lésions de zones spécifiques du cerveau</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Conscience subliminale et souvent des vies antérieures</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Vers une anatomie de la mémoire</Chapitre 6>

<Chapitre 7>Le contrôle cérébral du sommeil et du rêve</Chapitre 7>

<Chapitre 8>Les manifestations de la conscience subtile</Chapitre 8>

<Chapitre 9>Qu’est ce qu’une preuve scientifique ?</Chapitre 9>

<Chapitre 10>Maladie psychiatriques et psychopharmacologie</Chaptire 10>

<Chapitre 11>Les limites de l’intervention</Chapitre 11>

<Chapitre 12>Déconstruction bouddhiste du soi</Chapitre 12>

</Sommaire>

<Auteur>

WIKIPEDIA FR, http://fr.wikipedia.org/wiki/Dala%C3%AF_Lama

WIKIPEDIA EN, http://en.wikipedia.org/wiki/Dalai_Lama

wwi: /internet/Biographies/Dalai_lama-2009-12-04-13-03-07/

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Jeremy Narby, Le serpent cosmique, Georg

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Depuis le XIXe siècle et le grand développement de la science occidentale, la pensée des peuples indigènes semble sans rapport avec les connaissances apportées par les sciences modernes en biologie, chimie et médecine.

Cependant, de grands auteurs, et parmis eux Mircéa Eliade, nous ont fait entrevoir que les cultures autres que celle de la pensée rationnelle étaient arrivés à un niveau de connaissance – exprimée le plus souvent dans le langage du symbolisme mythologique – par des moyens à nos yeux mystérieux, sans relation avec leur niveau de technologie.

</Abstract>

<Sommaire>

</Sommaire>

<Auteur>

Jeremy Narby est docteur en anthropologie de l’Université de Stanford. Il travaille pour l’organisation d’entraide « Nouvelle planète ». Il a déjà publié en langue française: amazonie, l’espoir est indien (Favre, Paris 1990 ) et poursuit actuellement ses recherches sur le chamanisme.

Wikipedia EN: http://en.wikipedia.org/wiki/Jeremy_Narby

critique WEB: http://www.rationalisme.org/french/sciences_impostures.htm

wwi: /internet/Biographies/Jeremy_narby-2009-12-04-16-13-15/

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Patrick Declerck, Les naufragés, Terre Humaine Plon

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Nous les côtoyons tous les jours. souvent ils sont ivres et peinent à mendier. Ils sentent mauvais, vocifèrent et font un peu peur. Qui sont ces marginaux aux visages ravagés ? des exclus ? des pauvres ? Ce sont les clochards. Fous d’exclusion. Fous de pauvreté. Fous d’alcool. Et victimes surtout. De la société et de ses lois. Du marché du travail et de ses contraintes. Mais au delà, c’est contre la vie même qu’ils se révoltent. C’est elle qu’ils combattent. C’est elle qu’ils haïssent. Hallucinés, ivres, malades, c’est un autre et impossible ailleurs dont ils s’obstinent à rêver furieusement.

</Abstract>

<Sommaire>

<Première partie>Routes</Première partie>

<Chapitre 1>Miseres</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Nuits difficiles</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Héraclite devenu fou</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Pourquoi je suis si bon médecin</Chapitre 4>

<Chapitre 5>un dîner en ville</Chapitre 5>

<Chapitre 6>insomnie</Chapitre 6>

<Chapitre 7>Non, je ne suis pas fâché</Chapitre 7>

<Chapitre 8>Dream time</Chapitre 8>

<Chapitre 9>Sous pression</Chapitre 9>

<Chapitre 10>Intermezzo: tonton et l’homme immobile</Chapitre 10>

<Chapitre 11>Combien de sucres dans votre assassinat ?</Chapitre 11>

<Chapitre 12>Du noir à perte de vue</Chapitre 12>

<Chapitre 13>Ma chienne, ma traîtresse, mon amour</Chapitre 13>

<Chapitre 14>Intermezzo: la confession du Père Damien</Chapitre 14>

<Chapitre 15>Ce que je sais de lui</Chapitre 15>

<Chapitre 16>Puck est mort</Chapitre 16>

<Partie 2>Cartes</Partie 2>

<Chapitre 1>Une folle ataraxie</Chapitre 1>

<Chapitre 2>De la charité hystérique à la fonction asilaire</Chapitre 2>

<Epilogue>Le cimetierre des innocents</Epilogue>

</Sommaire>

<Auteur>

Patrick Declerck, né à Bruxelles le 18 novembre 1953, philosophe de formation, docteur en anthropologie de l’Ecole des hautes études en sciences sociales, est psychanaliste, membre affilié de la Société Psychanalytique de Paris.

Il a publié divers articles ethnologiques et psychanlytiques (Temps modernes, Esprit …) sur la désocialisation, l’errance et l’alcoolisme.

WIKIPEDIA FR, http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Declerck

wwi: /internet/Biographies/Patrick_de_clerck-2009-12-04-16-16-09/

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Pierre Jakez Hélias, Le cheval d’orgueil, Terre Humaine, Plon

Print this entry | Print this page

<Abstract>

« Trop pauvre que je suis pour posséder un autre animal, du moins le Cheval d’Orgueil aura-t-il toujours une stalle dans mon écurie. Ainsi parlait à l’auteur, son petit-fils, l’humble paysan Alain Le Goff qui n’avait d’autre écurie que sa tête et d’autres terre qu’il emportait malgré lui aux semelles de ses sabots de bois. » (…)

L’auteur n’est pas convaincu, en passant d’une civilisation à l’autre, d’avoir humainement gagné au change. Mais aujourd’hui, la grande question qui se pose est de savoir s’il existe encore des paysans, c’est à dire des hommes qui, avant d’être de leur temps, sont d’abord de quelque part où ils doivent se mettre à l’heure du temps qu’il fait.

</Abstract>

<Sommaire>

<Chapitre 1>Comme père et mère</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Prime Enfance</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Notre père qui êtes aux cieux</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Les enfants de la république</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Les apprentissages</Chapitre 5>

<Chapitre 6>La vie dure</Chapitre 6>

<Chapitre 7>Les riches heures</Chapitre 7>

<Chapitre 8>Le nouveau testament</Chapitre 8>

</Sommaire>

<Auteur>

Né en 1914 au bourg de Pouldreuzic, sur la baie d’Audierne, entre la pointe de Penmar’ch et la pointe du Raz. Parents ouvriers agricoles, cultivateurs sans terre. La seule langue utilisée hors de l’école est le breton. Boursier au lycée de Quimper, étudiant à Rennes, enseigne les humanités classiques dans divers établissements publics de l’académie sans jamais vouloir en sortir. Actuellement professeur agrégé de lettres à l’Ecole Normale du Finistère, chargé de cours de celtique à l’Université de Bretagne Occidnetale.

Enfant, il a été élevé au sens propre du terme par ses deux grands-pères, conteurs impénitents l’un et l’autre, le premier fort connu pour son répertoire traditionnel et ses inventions humoristiques, le second atteignant au surréalisme ens uivant la pente naturelle de son esprit. Enn breton, bien sûr !

WIKIPEDIA FR, http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Jakez_H%C3%A9lias

wwi: /internet/Biographies/Pierre_jackez_helias-2009-12-04-16-20-01/

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Jean Malaurie, Hummocks, Alaska, Tchoukotka sibérienne, Terre humaine, plon

Print this entry | Print this page

<Abstract>

A la faveur de la Perestroïka, il a dirigé en 1990 en Tchoukotka, -où il était interdit de séjour jusqu’alors – la première expédition internationale depuis la révolution d’Octobre.

Nous découvrons un extraordinaire site chamanique – L’ « Allée des baleines » – qui donne une dimension d’une ampleur imprévue à la connaissance. Ces chasseurs se révèlent détenteurs d’une science des nombres et des orientations sacrées d’influence sans doute chinoise.

</Abstract>

<Sommaire>

<Livre 3>Alaska</Livre 3>

<Chapitre 1>Savoonga, Ile Saint Laurent</Chapitre 1>

<Chapitre 2>L’envers du décors: une sourde révolte sur le continent</Chapitre 2>

<Chapitre 3>La grande négociation</Chapitre 3>

<Chapitre 4>autonomie et dépossession</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Bilan 1995: un appel au secours</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Retour à Nome. Novembre 1997</Chapitre 6>

<Livre 4>Tchoukotka sibérienne</Livre 4>

<Chapitre 1>Prolégomènes</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Explorer les textes</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Journal privé pendant la première expédition sovieto-française en Tchoukotka, 1990 (extraits)</Chapitre 3>

<Conclusion générale/>

</Sommaire>

<Auteur>

Jean Malaurie, directeur d’Etudes arctiques à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales (Paris) est directeur de recherche émérite au CNRS. Président d’honneur de l’Académie supérieure d’Etat qui, à Saint-Petersbourg sous l’égide de l’ENA, forme les cadres supérieurs autochtones sibériens, il est membre titulaire de l’académie des sciences humaines de Russie. Il a fondé et dirigé la collection “Terre Humaine” aux éditions Plon.

WIKIPEDIA FR, http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Malaurie

wwi: /internet/Biographies/Jean_Malaurie-2009-12-04-15-20-31/fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Malaurie.html

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Jean Malaurie, Hummocks, Nord Groenland, Arctique central canadien, terre humaine, plon

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Le premier tome de cette fresque circumpolaire suit l’itinéraire singulier de Malaurie depuis son initiation à l’Arctique comme géographe de Paul-emile Victor, au Groenland central. Parti seul en 1950-51, sous l’égide du CNRs, il dirige à 28 ans la première expédition géomorphologique et ehtnographique française au nord du Groenland. Premier européen à avoir atteint, avec l’Esquimau Kutsikitsoq, le pôle géomagnétique nord, il partage au cours des ses nombreux retours parmis ces hommes légendaires, dans l’intimité de son combat quotidien, la vie du peuple le plus septentrionnal du monde.

</Abstract>

<Sommaire>

<Livre 1>Nord Groenland</Livre 1>

<Chapitre 1>Géomorpholoque des Expéditions polaires françaises</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Avec les Inughuit: de la pierre à l’homme</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Géographie du sacré</Chapitre 3>

<Chapitre 4>L’occident conquérant</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Détours de la mémoire</Chapitre 5>

<Livre 2>Arctique central canadien</Livre 2>

<Chapitre 1>Bassin de Foxe</Chapitre 1>

<Chapitre 2>A la recherche d’une politique inuit</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Les Netsilingmiut</Chapitre 3>

<Chapitre 4>En baie d’Hudson. Kangiqliniq, Igluligarjuk, Qamanittuaq</Chapitre 4>

<Chapitre 5>Sparte inuit: Arctique central. Back River</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Instituteur volontaire en Terre de Baffin</Chapitre 6>

</Sommaire>

<Auteur>

Jean Malaurie, directeur d’Etudes arctiques à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales (Paris) est directeur de recherche émérite au CNRS. Président d’honneur de l’Académie supérieure d’Etat qui, à Saint-Petersbourg sous l’égide de l’ENA, forme les cadres supérieurs autochtones sibériens, il est membre titulaire de l’académie des sciences humaines de Russie. Il a fondé et dirigé la collection « Terre Humaine » aux éditions Plon.

WIKIPEDIA FR, http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Malaurie

wwi: /internet/Biographies/Jean_Malaurie-2009-12-04-15-20-31/fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Malaurie.html

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Ilario Rossi, Corps et chamanisme, Armand Colin

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Face à la souffrance, l’humanité, partout dans le monde, élabore non seulement des systèmes de pensée spécifiques, mais aussi des connaissances empiriques. Ainsi, le chamanisme se donne à lire comme un phénomène complexe, dont les tentatives de traduction écrite reflètent des discours pluriels et des approches partielles. En tant qu’objet de science aussi bien qu’en tant qu’inducteur de nouveaux phénomènes sociaux, tel le néo-chamanisme, il constitue pour notre rationalité une provocation permanente en nous renvoyant l’image spéculaire de nos paradoxes et de nos idéologies. C’est dans cette perspective que la société des Wixaritari (Huichol) du Mexique est présentée ici: comme un espace culturel qui ne cesse de questionner nos limites et nos certitudes.

</Abstract>

<Sommaire>

<Introduction>Le regard renouvelé</Introduction>

<Chapitre 1>De la différence</Chapitre 1>

<Sous chapitre 1>Du chamanisme pour tout le monde<Sous chapitre 1>

<Sous chapitre 2>Les Huichol entre conquête et enquête</Sous chapitre 2>

<Chapitre 2>Le langage païen du corps</Chapitre 2>

<Sous chapitre 1>Paroles païennes</Sous chapitre 1>

<Sous chapitre 2>Répéter et inaugurer: le langage chamanique</Sous chapitre 2>

<Chapitre 3>Le discours païen du corps</Chapitre 3>

<Sous chapitre 1>Yeiyàari et iyàari, le discours chamanique</Sous chapitre 1>

<Sous chapitre 2>Sociomédecine ou religion appliquée ?</sous chapitre 2>

<Chapitre 4>Les ambivalences du corps</Chapitre 4>

<Sous chapitre 1>Pluralisme(s): les inductions d’un constat</Sous chapitre 1>

<Sous chapitre 2>Interactions soignantes: rupture et synergies</sous chapitre 2>

<Sous chapitre 3> Médecine(s) sceientifiques(s) et pluralisme médical</Sous chapitre 3>

<Sous chapitre 4>De l’interculturalité à la co-disciplinarité</Sous chapitre 4>

<Sous chapitre 5>Vers une anthropologie du corps païen</Sous chapitre 5>

</Sommaire>

<Auteur>

Ilario rossi est docteur en sociologie et anthropologie de l’université de Lausanne. spécialisé dans le domaine de l’anthropologie médicale, il travaille à la Policlinique médicale universitaire et à la Division autonome de médecine psychosociale / CHUV de la même ville. Il est également membre fondateur de la Fondation Ling – médecine, psychologie, culture.

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Bernard Alexandre, Le Horsain, Terre Humaine, Plon

Print this entry | Print this page

<Abstract>

Bernard Alexandre, inlassablement, a tenté de faire « entendre » à ses paroissiens la parole du Christ. Ceux-ci n’ont cessé d’opposer à leur curé une résistance souveraine … « Eglisiers », les cauchois ne demandent guère plus à leur curé que d’être un bon sacristain; eux, s’accrochent de toutes leurs forces à leurs traditions: « A toujou été comm’cha… »

Est-ce parce qu’ils savent inconsciemment que ces traditions qui plongent leurs racines dans les rites païens ont, en eux, des résonnances essentielles ? Que leur sagesse consiste, comme tant de sociétés traditionnelles, à refuser de se poser des questions sur le plan du sacré, de crainte de ne pas leur trouver de réponse ? De crainte surtout de perdre leur foi et que ne s’écroule un édifice religieux et, avec lui, l’ensemble de la société auxquels leur destin est lié ?

</Abstract>

<Sommaire>

</Sommaire>

<Auteur>

Curé Alexandre. Né au Havre le 26 juin 1918, Bernard alexandre passe son enfance dans le quartier de la Rampe où il va à l’école primaire. Il poursuit ses études secondaires au petit séminaire de Rouen. Atteint de tuberculose, il est soigné au sanatorium du clergé à Thorenc (Alpes Maritimes). Guéri en 1945, il est ordonné prêtre et, à la fin de cette même année, est nommé à Vattetot-sous-Beaumont, en Pays de Caux, à 30 kilomètres du Havre. Il est actuellement curé de cinq paroisses: Vattetot, Mirville, Bernière, Rouville et Houquetot.

Wikipedia FR: http://fr.wikipedia.org/wiki/Horsain

wwi: /internet/Biographies/Horsain-2009-12-04-16-26-18/

</Auteur>

Print this entry | Print this page

Alfred Adler, Roi sorcier, mère sorcière, le félin

Print this entry | Print this page

<Abstract>

On sait que nombreuses sont les sociétés africaines où la sorcellerie obsède tous les esprits tant elle apparaït omniprésente du bas jusqu’en haut de l’échelle sociale. Conçue par la communauté comme une puissance destructrice tapie dans les entrailles des uns ou inhérentes à des objets que des spécialistes fabriquent à l’usage des autres ou d’eux-mêmes, elle est vécue par l’ensemble de ses membres comme une menace permanente d’agression visant leurs corps, leurs biens, leurs vies.

</Abstract>

<Sommaire>

<introduction/>

<Partie 1>Sorcellerie et ordre social</Partie 1>

<Chapitre 1>Le paradoxe du roi sorcier</Chapitre 1>

<Chapitre 2>Aux fondations de la construction sociale. Parenté et alliance: la hantise de la sorcellerie</Chapitre 2>

<Chapitre 3>Sorcellerie et Destin en Afrique occidentale</Chapitre 3>

<Chapitre 4>Le choix prénatal</Chapitre 4>

<Partie 2>Pouvoir royal et sorcellerie</Partie 2>

<Chapitre 5>Royauté, religion, magie et/ou sorcellerie</Chapitre 5>

<Chapitre 6>Sorcellerie et pouvoir en Afrique occidentale</Chapitre 6>

<Conclusion/>

</Sommaire>

<Auteur>

Alfred Adler, né en 1934, est directeur d’études émérites à l’Ecole pratique des hautes études (section sciences religieuses). Spécialiste de population au Tchad, ses travaux de terrain et ses essais historiques ont marqué l’anthropologie politique et religieuse de l’Afrique noire. Il a déjà publié: Le Bâton de l’aveugle chez Hermann, Lamort est le masque du roi chez payot, ainsi que le pouvoir et l’interdit chez albin Michel.

</Auteur>

Print this entry | Print this page